Comment s'équiper

Vous avez à votre disposition une large gamme de méthodes et de matériel pour faire votre compost. Comment choisir ? Sur quelles bases ? Chaque solution a ses avantages et ses inconvénients. Les critères qui pourront vous guider sont la place disponible, la quantité de déchets biodégradables, le temps à consacrer à cette activité... Quel que soit votre choix, l'important est de bien suivre le processus de compostage.

Le compostage en tas :

Cette technique consiste à regrouper les déchets directement sur le sol afin de former un tas d'une hauteur variable.


Avantages :
Il n'y a aucune contrainte de volume.
Les déchets sont toujours accessibles et visibles. Vous les surveillez en toute facilité.
Le compostage en tas convient à ceux qui disposent de place et n'ont pas beaucoup de temps à consacrer au compostage.
Le manque d'arrosage est compensé par les pluies périodiques.
L'aération naturelle est souvent importante et limite les risques d'asphyxie.
L'évaporation relativement aisée peut aider à combattre l'excès d'eau.

Inconvénients :
Le tas est à la merci des animaux qui peuvent éventuellement être attirés par les restes de repas. Déposer les déchets frais au milieu du tas peut être une parade efficace.
Le tas est exposé aux aléas climatiques, aux précipitations, au vent, à la sécheresse, au froid, qui ont pour conséquence de rendre le processus irrégulier.
Par ailleurs, la vision d'un tas n'est pas du goût de tout le monde.
Le compostage est plus long.


Le compostage en bac :


Un composteur, aussi appelé "bac à compost" ou "silo à compost", se présente sous la forme d'une structure en bois, en métal ou en plastique. Il contient un volume réduit de déchets et limite l'assèchement ou le refroidissement. Il peut être plus ou moins ouvert sur l'extérieur.


Avantages :
Les déchets sont à l'abri des aléas climatiques, ce qui assure une décomposition homogène pour l'ensemble de la masse.
Les composteurs fermés placent les déchets hors de portée des animaux.
Un composteur vous permet de fabriquer votre compost même si vous ne disposez que de peu de place.
Le compostage est plus rapide.

Inconvénients :
Il convient uniquement pour les petits volumes.
Pour que le compostage en bac fonctionne correctement, il faut y consacrer du temps. Le fait que le composteur soit fermé ne signifie pas que le compostage se fasse seul. Il faut le surveiller pour éviter ses dérives (sécheresse, pourrissement...).
Le brassage est moins aisé dans un composteur. L'idéal est de le vider complètement et de le remplir en prenant soin de ne pas mélanger les déchets frais et le compost en maturation.

Fabriquer un composteur :


Vous pouvez très bien fabriquer vous même votre composteur. Pour cela vous avez plusieurs possibilités à votre disposition :
- le bac en bois à base de planches dont vous trouverez un exemple ici.
- le treillis métallique cylindrique : il peut être entouré d'une toile, d'une natte de roseaux ou d'un géotextile.
- un box en parpaings.
 Pour la construction d'un composteur en palettes semblable à la photo ci-contre, vous pouvez vous procurer des palettes auprès de Cyclad à Surgères (selon disponibilités). Contactez-nous.





Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plusok