Des réponses à vos questions

  • Qu'est ce que le compostage ?

    Le compostage reproduit le cycle naturel de la matière. La dégradation des déchets est réalisée par les êtres vivants du sol (vers de terre, bactéries, insectes...) en présence d'eau et d'oxygène.
    Une grande partie des déchets biodégradables provenant de la maison et du jardin peut être ainsi recyclée en un engrais naturel proche de l'humus : le compost.

  • Pourquoi composter ?
    Environ 30% des déchets ménagers sont biodégradables. Leur recyclage à domicile est à la fois :
    • Ecologique : le compostage à domicile permet de limiter les quantités de déchets à transporter et à traiter.
    • Economique : le matériel est gratuit et permet une économie potentielle sur la collecte et le traitement des déchets de l'ordre de  150€ par tonne. De plus le compost est un engrais naturel et gratuit pour le jardin.
    • Pratique : le compost remplace le terreau et les engrais, en restituant au sol les élèments nécessaires à la croissance des plantes.
  • Comment réussir son compost ?
    Il suffit de bien respecter les grands principes suivants :
    • Alterner les déchets secs carbonés (brindilles, feuilles mortes...) avec les déchets humides azotés (tontes fraîches, épluchures....). Les premiers compostent lentement et assurent une structure aérée au compost. Les seconds se dégradent rapidement et apportent eau et nourriture aux organismes décomposeurs.
    • Aérer, brasser pour permettre à l'air de circuler et oxygéner les micro-organismes. Un manque d'air freine la décomposition et peut devenir source de mauvaises odeurs.
    • Surveiller l'humidité. En cas de dessèchement, les micro-organismes meurent et le processus s'arrête, il faut arroser le tas. L'arrosage est nécessaire quand le compost bénéficie souvent d'apports en déchets secs (feuilles mortes, broyat...). En cas d'humidité excessive, la température du tas baisse et freine la décomposition, il faut ajouter les matières sèches (sciure, feuilles mortes...).
  • Combien de temps dure le processus ?
    Selon la méthode employée, la composition des déchets et les soins apportés, il faut environ entre 6 et 18 mois pour obtenir du compost.
    Pour accélérer la décompostion des déchets longs à composter (coquilles, branchages...), on peut les réduire avec un couteau, un sécateur, un broyeur,...ce qui permet de faciliter l'action des micro-organismes.
  • Que peut-on mettre dans son compost ?

    Tous les déchets organiques sont en théorie biodégradables, tout est juste une question de temps et de bon sens...
    Des contres indications sont cependant à prendre en compte car tout ce que l'on met dans son compost se retrouvera dans son
    jardin :

    • Les excréments d'animaux carnivores (chiens, chats) peuvent contenir des parasites transmissibles à l'homme tels que la toxoplasmose.

    • Les papiers et cartons colorés peuvent contenir des métaux lourds, de la javel...

  • Peut-on mettre des plantes malades ?
    Si le compost est bien transformé et incorporé dans le sol, les éventuels vecteurs de maladies seront inactivés. Par précaution, en cas de forte contamination, il vaut mieux éviter d'introduire les parties malades. Portez les à la déchetterie.
  • Peut-on mettre tous les restes de repas ?
    Tous les restes de repas sont intéressants pour le compost.
    Les restes de viande ou de poisson peuvent être mis au compost mais peuvent être source d'odeurs désagréables et attirer les rongeurs.
  • Peut-on mettre les épluchures d'agrumes ?
    Les épluchures d'agrumes sont plus longues à se décomposer mais ne sont pas contre indiquées. Si vous désirez accélérer leur décomposition, il est conseillé de les couper. Leur acidité et les traitements subis ne présentent aucune incidence significative sur la composition chimique du compost, lorsqu'il s'agit de quantité familiale. A savoir que les pommes, pommes de terre et fruits exotiques peuvent être beaucoup plus traités que les agrumes.

  • Peut-on mettre les os et les coquillages ?
    Les os et les coquillages se décomposent lentement s'ils ne sont pas broyés mais sont trés utiles car riches en calcium.
  • Que faire des déchets plus longs à composter ?
    D'une manière générale ces déchets (peau de melon, os, branchages, coquilles, coquillages....) peuvent faire l'objet d'un broyage ou concassage (ex : marteau) afin d'accélérer leur décomposition. Pour éviter cette contrainte, vous pouvez simplement tamiser votre compost mûr et remettre les déchets grossiers dans le composteur pour un nouveau cycle.
  • Comment composter des quantités importantes de pelouse ou de feuilles ?

    Pour ce type de déchets en grande quantité, il est préférable de pratiquer le compostage en tas.
    Si on souhaite les introduire dans le composteur, il est préférable de faire sécher les tontes un jour ou deux avant et de réaliser des apports progessifs, afin d'éviter un pourrissement et des odeurs nauséabondes.
    Les feuilles mortes peuvent provoquer les mêmes désagréments en formant une couche compacte. Il suffit de les mélanger progressivement.
     

  • Comment recycler les tailles de haies et d'arbustes ?
    Avec un peu de patience, les tailles produisent un compost bien équilibré et trés riche en sels minéraux. Pour accélèrer leur décomposition, elles peuvent être réduites à l'aide d'un broyeur de végétaux par exemple.
  • Dois-je utiliser des activateurs de compost ?
    Les produits du commerce sont ni plus ni moins que des engrais azotés, un purin d'ortie ou un apport en pissenlits sont tout aussi efficaces.
  • Quelle quantité de compost vais-je obtenir grâce à mes déchets ?
    Le volume des déchets apportés dans le compost diminue considérablement. Un composteur utilisé pour une famille de 3 à 4 personnes avec un petit jardin ne sera jamais plein. En effet, pour 10kg de déchets apportés, on obtient environ 1kg de compost.
  • Comment retirer le compost ?
    Les composteurs sont conçus pour extraire le compost par des trappes sur les faces. Un panneau peut être retiré entièrement pour récupérer une grosse quantité.
    En tas, il suffit d'enlever avec une fourche les couches supérieures non décomposées, de les mettre de côté pour récupérer le compost et de les replacer ensuite.
  • Comment utiliser mon compost ?
    Tout dépend de son degré de maturité et de l'utilisation que l'on veut en faire car les plantes sont plus ou moins gourmandes...Un compost mûr se caractèrise par un aspect homogène, une couleur sombre, une odeur de sous-bois et une structure grumeleuse. La règle générale à appliquer est  : 1/3 de compost pour 2/3 de terre.

  • Mon composteur est cassé, que dois-je faire ?
    Pour remplacer une pièce ou un composteur cassé, vous pouvez vous rendre à l'une des permanences compostage proposée au siège de Cyclad à Surgères tous les permiers vendredis du mois de 13h30 à 16h ou bien nous contacter au 05 46 07 16 66.
  • Je souhaite restituer mon composteur, que dois-je faire ?
    Si vous souhaitez restituer votre composteur, parce que vous déménagez par exemple, rapportez-le en déchetterie ou au siège social de Cyclad 1 rue Julia et Maurice Marcou à Surgères. Le composteur sera réutilisé ou recyclé.
  • Il y a des rongeurs dans mon composteur, que faire ?
    Vous pouvez prévenir leur apparition en empêchant l'accès par le fond en déposant le composteur sur un dallage ou des fers à béton croisés (le grillage n'est pas assez résistant) en limitant les espaces à 1 ou 2 cm afin de permettre l'accès des vers et insectes. Vous pouvez également éviter tout produit cuit.