Une haie dans son jardin

éléments essentiels pour assurer un maintien de la biodiversité de la faune et de la flore, il est important que les haies soient préservées, entretenues ou reconstituées.


Haies de jardinUne haie doit être une véritable parcelle de paysage.

Oublions les rangées monotones, tristes, tirées au cordeau et plantées d’une seule espèce, peu estimées de nos insectes et petits mammifères. Place à la diversité avec des essences locales, mieux adaptées au climat et au sol (buis, aubépine, noisetier…), que nous laisserons libre de prendre leur place, sans les tailler drastiquement. Disposés en quinconce ces végétaux créeront ainsi une barrière hermétique aux allures rustiques tout en apportant nourriture et abri à tout un petit peuple d’oiseaux, d’insectes et de mammifères.

 

 


Utilisez votre compost en paillis pour maintenir votre haie en bonne santé.

Il améliorera le sol en stimulant la croissance des racines et en limitant la prolifération des herbes indésirables.

 

Ne brûlez pas les résidus de la taille car ils représentent un matériau riche en carbone.

paillis

Chaque type de taille peut être valorisé de manières différentes :
- les branches de diamètre supérieur à 3 cm en tant que source d’énergie (poêle à bois, barbecue) ;
- les branchettes broyées donneront un excellent paillis ou compost ;
- les branchettes entreposées en tas dans un coin du jardin serviront d’abri et de nourriture aux précieux alliés du jardinier (hérisson, insectes auxiliaires, oiseaux…), tout au long de leur période de compostage.

 

La haie, des fonctions essentielles


MûresLa protection :

La température s’élève de 5°C derrière les haies en cas de vent froid. On obtient ainsi un meilleur rendement du potager et une meilleure protection du jardin et de la maison.
Pour obtenir ces effets protecteurs, il faut que les haies soient de bons brise-vent et donc contrairement aux idées reçues, semi-perméables au vent. Or, les haies de conifères exotiques (thuyas, cyprès) ne présentent pas ces qualités : ces haies agissent comme un obstacle infranchissable au vent ce qui génère des turbulences derrière la haie, augmentant l’impression de froid.

La régulation des eaux et la protection des sols

Les haies freinent l’érosion due au ruissellement, notamment sur les fortes pentes. Elles favorisent l’infiltration et améliorent ainsi l’alimentation des nappes.
 

faune localeLa conservation de la flore et de la faune locales

Les haies peuvent présenter une grande richesse floristique (arbres, arbustes, plantes grimpantes, plantes herbacées) qui, avec la faune très diversifiée qu’elles accueillent (insectes, rongeurs, oiseaux) constitue un équilibre permettant d’éviter la prolifération d’espèces nuisibles aux cultures.



Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plusok